top of page

Si vous cherchez à apprendre à vous connaître, il vous suffit d'observer la nature...

Dernière mise à jour : 22 janv. 2022




L'envie de partager cette pensée avec vous me vient d'hier. Après être revenue à mon domicile après 2 jours d'absence, j'arrose mes plantes en priorité, lorsque je m'aperçois que l'une d'entre elles avait trouvé le moyen de s'abreuver en mon absence. Le cache-pot dans lequel je l'ai mise possédait un petit fond d'eau. Les racines de la plante ont poussé dans l'espace vide qui séparait le pot du cache-pot. Quelle maligne !


Si je vous raconte cette anecdote c'est dans l'objectif d'illustrer mes propos à travers la pratique du massage car je dis souvent que le corps est capable de se modifier en fonction de ses besoins, ou pour se protéger (l'instinct de survie).


Certes, nos bras ne sont pas extensibles pour pouvoir nous abreuver puisque nous sommes mobiles et que nous avons un cerveau nous permettant de trouver d'autres solutions 🙂

La nature est lente et subtile.

Je vous donne l'exemple de Daniel. Il n'est pas né bossu pourtant il l'est devenu. La mauvaise posture ne nous explique pas pourquoi il est devenu ainsi. Aujourd'hui il souffre terriblement de maux de dos. Il s'agira alors de réfléchir à ce qu'il a dû protéger, inconsciemment, pour s'incliner de cette manière à tel point que son corps est formé ainsi. A-t-il cherché à protéger son cœur, son ego ? Y réfléchir lui permettra de régler le problème à la source, de sorte à ce que lentement, dans le rythme de la nature, son corps puisse se redresser.

Cette manière d'envisager les choses ne dispense en rien d'un avis médical, mais peut être tout à fait complémentaire.

Le corps est une machine extraordinaire, doté d'un pouvoir d'autoguérison aussi fort que le pouvoir de se transformer.

Chaque jour j'aiguise mon œil d'observatrice afin de partager avec vous des outils et exercices de bien-être que je vous mets à disposition pendant les consultations individuelles proposées au cabinet à Yoga Sana, à Bordeaux.

41 vues0 commentaire

Comments


bottom of page